Le blog du café et du thé, des mots dans une tasse !

Thé et café peuvent réduire le risque de maladie du foie gras non alcoolique

tasse de thé vertLes chercheurs ont découvert que l’augmentation de l’apport en caféine peut réduire le risque de maladie du foie gras non alcoolique, selon une étude publiée dans la revue Hepatology. Une équipe de l’École de médecine de Duke-NUS Graduate (Duke-NUS) et l’École de médecine de l’Université de Duke, au Royaume-Uni a utilisé la culture et des souris comme modèles de cellules pour les effets de la caféine sur la maladie du foie. L’étude a révélé que la consommation de caféine équivalente à quatre tasses de café ou de thé par jour peut prévenir et protéger contre la progression de la maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD) chez l’homme.

Les personnes atteintes de NAFLD ont une accumulation de graisse dans les cellules du foie qui n’est pas causée par l’alcool – selon l’American Liver Foundation (fondation américaine pour le foie). Jusqu’à un quart des Américains ont la maladie, et il n’existe aucun traitement, seule la prévention par l’alimentation et l’exercice. Les chercheurs de l’étude montrent que la caféine réduit la teneur en graisse dans le foie. Paul Yen, professeur agrégé à l’Université Duke NUS, dit: «C’est la première étude détaillée du mécanisme d’action de caféine sur les lipides dans le foie et les résultats sont très intéressants. Café et thé sont si couramment consommés et l’idée qu’ils peuvent avoir un effet thérapeutique, en particulier car ils ont la réputation d’être «mauvais» pour la santé, est particulièrement éclairante. « 

La consommation de caféine certainement a développé une réputation pour la promotion de problèmes de santé. Par exemple, les chercheurs des États-Unis ont découvert récemment que boire quatre tasses ou plus de café par jour peut conduire à un risque de décès précoce. D’autres études ont suggéré que la consommation d’environ deux tasses de café par jour pourraient être liée à l’incontinence urinaire chez les hommes. Sur les effets salutaires liés à la consommation de café, la présente étude n’est pas la première à suggérer ces derniers. Des chercheurs de la Harvard School of Public Health aux États-Unis disent qu’il y a un risque de suicide plus faible chez les hommes buvant entre 2 et 4 tasses de café par jour.

Cette dernière étude, les chercheurs disent, peut conduire au développement de médicaments à base de caféine comme ayant des effets thérapeutiques sur le foie, mais qui n’ont pas les effets secondaires habituels liés à la caféine. En outre, ils affirment que ces résultats peuvent présenter un point de départ pour d’autres études sur les avantages de la caféine chez l’homme.

Une chose est sûre : si vous êtes producteur de foie gras, il vaut mieux éviter de donner du thé ou du café café à vos oies…